Les symptômes d'Alzheimer

Maladie d'Alzheimer

Maladie d'Alzheimer

Ouvrir / fermer le sommaire

Les symptômes cliniques d’Alzheimer

La perte de mémoire est souvent le premier symptôme qui permet d’orienter le diagnostic de la maladie d’Alzheimer. Ensuite, parmi d’autres symptomes d’Alzheimer, surviennent des troubles des fonctions exécutives, des troubles de l’orientation spatio-temporelle, puis progressivement s’installent des troubles du langage (aphasie), de l’écriture (dysorthographie), du mouvement (apraxie), du comportement, des troubles de l’humeur (anxiété, dépression, irritabilité) et des troubles du sommeil avec une insomnie.

 

Deux types de lésions cérébrales

 

●      Les plaques amyloïdes, ou plaques séniles

Elles sont constituées d’agrégats de peptide bêta-amyloïde entre les neurones. La protéine bêta-amyloïde est une protéine « normale » du cerveau qui est coupée en peptides solubles dans un cerveau sain et en peptide bêta toxique dans le cas de la maladie d’Alzheimer. Les peptides amyloïdes B présent dans la maladie d’Alzheimer sont produits à partir de la protéine APP. Des enzymes coupent l’APP pour extraire l’amyloïde. Le cholestérol présent au niveau des membranes régule l’entrée d’APP à l’intérieur des cellules pour être clivé par les enzymes et libérer le peptide amyloïde. Les peptides Aß sont très insolubles en dehors des membranes. Ils vont tout de suite s’agréger pour former des polymères et des fibres et enfin des plaques amyloïdes.

 

●      Une dégénérescence neurofibrillaire

Il s’agit d’une accumulation, sous forme de fibres à l’intérieur des neurones, d’une autre protéine anormale, la protéine Tau qui participe à l’organisation, la stabilisation et la régulation du transport de l’information dans le neurone.

 

Une inflammation

Au sein des lésions, on trouve des cellules immunitaires responsables d’une inflammation, qui apparaît précocement, avant les premiers signes et symptomes de la maladie d’Alzheimer et qui semble jouer un rôle complexe à la fois néfaste par certains aspects et bénéfique par d’autres.

 

Plusieurs régions du cerveau touchées

Les lésions touchent d’abord l’hippocampe impliqué dans les processus de mémorisation, puis progressivement le système limbique qui gère les émotions et le cortex commandant la maîtrise de l’espace, le contrôle des gestes, le langage, l’anticipation et la planification des comportements.

Comprendre les mécanismes biologiques de la maladie d’Alzheimer

 

La cascade d’événements occurrent dans le cerveau des patients atteints de la maladie d’Alzheimer est de mieux en mieux connue mais la complexité des mécanismes biologiques de la maladie laisse encore place à nombreuses questions.

 

Les lipides dans la maladie d’Alzheimer

L’équipe de Marie-Claude Potier et de Stéphane Haïk cherche à comprendre les mécanismes mis en jeu dans la propagation de la maladie d’Alzheimer dans le cerveau et étudier le rôle des lipides dans cette maladie d’Alzheimer afin d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. Leurs objectifs sont notamment d’étudier les interactions entre le cholestérol et le peptide APP pour moduler la production des agrégats amyloïdes, de caractériser les compartiments subcellulaires où la production de protéine est initiée.

Retrouvez les explications de Marie-Claude Potier lors d’une de nos conférences : https://institutducerveau-icm.org/fr/actualite/conference-dediee-a-maladie-dalzheimer/

 

Les connexions cérébrales perturbées dans la maladie

Un autre axe de recherche conduit par les équipes d’Olivier Colliot & Stanley Durrleman et de Bruno Dubois & Richard Lévy est d’étudier la modification des connexions cérébrales et des réseaux de neurones dans la maladie d’Alzheimer. Ils ont récemment montré, grâce à des techniques de pointe d’imagerie et d’analyse de réseau, que les altérations des connexions cérébrales sont présentes dès le stade précoce de la maladie.

Plus d’informations : https://institutducerveau-icm.org/fr/actualite/comment-la-maladie-dalzheimer-perturbe-les-connexions-cerebrales/