LES MALADIES PSYCHIATRIQUES

En France, les troubles psychiatriques touchent plus d'1 adulte sur 4. Les troubles les plus fréquemment rencontrés dans la population sont la dépression, les troubles bipolaires, la schizophrénie, les troubles anxieux et les addictions.
Ouvrir / fermer le sommaire

Les troubles psychiatriques se caractérisent par une diminution, voire une perte de l’aptitude de l’esprit à fonctionner normalement et à réagir de manière appropriée aux situations de la vie. Les personnes souffrant de ces troubles ne sont plus capables de s’adapter aux circonstances et peuvent présenter des troubles de la personnalité (anxiété, colère…), du comportement (déficit d’attention, hyperactivité…) ou de l’humeur (tristesse exagérée et persistante…). Ces troubles représentent aujourd’hui un enjeu majeur de santé publique puisque l’on estime que 1 adulte sur 4 a été, est ou sera concerné par une maladie psychiatrique au cours de sa vie.

Face à ce défi, l’Institut du cerveau, grâce à un écosystème unique alliant la recherche fondamentale et clinique, des plateaux technologiques à la pointe de l’innovation et un partenariat étroit avec l’entrepreneuriat, a la capacité d’appréhender de manière optimale la compréhension et la prise en charge thérapeutique de ses pathologies.

Il existe selon l’Organisation mondiale de la santé 10 catégories de troubles psychiatriques pour la plupart étudiés à l’Institut du Cerveau grâce à une approche pluridisciplinaire allant de l’étude moléculaire aux comportements des patients.

Maladies psychiatriques étudiées au sein de l’Institut du Cerveau

 

  • La schizophrénie, troubles schizotypiques et troubles délirants.
  • Les troubles de l’humeur, troubles affectifs

 

 

  • Les troubles de développement psychologique

 

  • Les troubles du comportement et troubles émotionnels apparaissant habituellement durant l’enfance et l’adolescence

 

  • Le retard mental.

À l’Institut du Cerveau, la recherche sur la maladie d’Alzheimer est associée à la trisomie 21

 

  • Les troubles mentaux et du comportements liés à l’utilisation de substances psychoactives (alcool, drogues, médicaments). Une étude menée à l’Institut du Cerveau porte sur l’impulsivité liée au traitement chez les patients atteints de maladie de Parkinson.

 

  • Les troubles sévères du sommeil et du comportement alimentaire (anorexie, boulimie…)

À l’Institut du Cerveau des études portent sur les troubles du sommeil et la maladie de Parkinson

  • Pour en savoir plus sur la maladie de Parkinson

 

  • Les troubles mentaux organiques, y compris les troubles symptomatiques

Ces troubles sont liés à des lésions cérébrales, dues à une maladie neurologique, par exemple la démence dans la maladie d’Alzheimer.

Pour en savoir plus voir la page maladies neurologiques

  • Les troubles de la personnalité et du comportement chez l’adulte (Kleptomanie, narcissisme)

Non étudiés à l’Institut du cerveau

 

L’UNITÉ DE NEUROPSYCHIATRIE COMPORTEMENTALE

UNE APPROCHE INNOVANTE DE PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE EN PSYCHIATRIE

L’UNPC – Unité de NeuroPsychiatrie Comportementale est une nouvelle unité clinique montée récemment grâce à l’IHU-A-Institut du Cerveau — ICM dans le cadre des Investissements d’Avenir en collaboration étroite avec l’APHP/Pitié Salpêtrière.

Encore mal compris, les troubles du comportement peuvent être l’expression symptomatique de certaines maladies du cerveau et être à l’origine d’une rupture de parcours de soins dans la prise en charge du patient. L’objectif de cette unité de soins permet de mieux comprendre leur origine et les mécanismes de dysfonctionnement de ces troubles en réunissant neurologues, psychiatres et chercheurs. L’UNPC permet de suivre des patients nécessitant une approche neuropsychiatrie et de démarrer en parallèle des projets de recherche clinique notamment sur l’apathie et la motivation.

Pour en savoir plus L’Unité de NeuroPsychiatrie Comportementale (UNPC) (institutducerveau-icm.org)