Une atteinte cérébrale spécifique identifiée grâce à l’électroencéphalographie chez les patients infectés par le SARS-CoV-2

Publication officielle Mis en ligne le 8 avril 2021
Ouvrir / fermer le sommaire

Des troubles neurologiques ont été rapportés chez des patients souffrant de Covid-19. Des chercheurs et cliniciens de l’Institut du Cerveau et de l’Hôpital Pitié-Salpêtrière AP-HP ont montré l’intérêt de combiner différents examens à l’électroencéphalographie (EEG), pour mieux identifier les atteintes cérébrales, dont les encéphalopathies, de ces patients et adapter leur prise en charge.

L’infection par le SARS-CoV-2 est associée chez certains patients à des symptômes neurologiques variés, de la perte d’odorat à des troubles de conscience. Mieux caractériser les atteintes cérébrales au cours de l’infection Covid-19, pour en identifier les causes et traiter les patients de façon spécifique, représente un défi important.

Chez des patients avec une forme neurologique de Covid-19, les données d’imagerie ou biologiques (suite à une ponction lombaire) peuvent suggérer un diagnostic d’encéphalite. Ces résultats d’examens peuvent aussi être hétérogènes et manquer de spécificité. La combinaison de ces données à l’EEG, qui enregistre l’activité électrique du cerveau, et à l’évaluation clinique, permettrait d’améliorer la caractérisation de ces encéphalopathies et mieux prendre en charge les patients.

Dans le cadre du projet Cohorte Covid Neurosciences (CoCo Neurosciences), conduit à l’Institut du Cerveau (ICM) et au Département Médico-Universitaire (DMU) de neurosciences de l’Hôpital Pitié-Salpêtrière AP-HP, chercheurs et cliniciens ont analysé les données EEG de 78 patients hospitalisés pour une infection Covid-19. L’EEG avait été indiqué suite à des symptômes neurologiques importants comme des confusions, des crises d’épilepsie ou un retard de réveil en soins intensifs.

Chez 69 d’entre eux, l’EEG montrait une activité électrique cérébrale pathologique, comme des ondes lentes, en particulier au niveau du lobe frontal, des activités de répétition périodique et des activités épileptiques. La majorité de ces patients présentaient également des anomalies à l’examen neurologique, au niveau de leurs examens biologiques et à l’imagerie cérébrale. Les cliniciens et chercheurs ont cherché à expliquer les causes de ces atteintes neurologiques, pour chaque patient pris individuellement, à l’aide des données cliniques, avec prise en compte des traitements administrés, des données biologiques et d’imagerie.

Neuf patients ont présenté des symptômes neurologiques, compatibles avec une encéphalopathie, sans qu’aucune cause ou comorbidité autre que le Covid-19 ne soit mise en évidence. Comparativement à l’ensemble de la cohorte, ces patients avaient plus fréquemment des mouvements anormaux, un syndrome frontal ou une atteinte du tronc cérébral, des anomalies de répétition périodique à l’EEG et des atteintes de la substance blanche à l’IRM. Leur affection a alors été définie comme une encéphalopathie associée à la Covid-19.

Dans leur ensemble, ces résultats soulignent l’intérêt de combiner l’EEG aux données cliniques, biologiques et d’imagerie chez les patients touchés par le Covid-19 et présentant des symptômes neurologiques. L’EEG est un outil précieux pour distinguer différents types d’atteintes cérébrales, notamment les encéphalopathies, et ainsi permettre une meilleure prise en charge des patients.

Source

Association of Clinical, Biological, and Brain Magnetic Resonance Imaging Findings With Electroencephalographic Findings for Patients With COVID-19.

Lambrecq V*, Hanin A*, Munoz-Musat E, Chougar L, Gassama S, Delorme C, Cousyn L, Borden A, Damiano M, Frazzini V, Huberfeld G, Landgraf F, Nguyen-Michel VH, Pichit P, Sangare A, Chavez M, Morélot-Panzini C, Morawiec E, Raux M, Luyt CE, Rufat P, Galanaud D, Corvol JC, Lubetzki C, Rohaut B, Demeret S, Pyatigorskaya N, Naccache L, Navarro V; Cohort COVID-19 Neurosciences (CoCo Neurosciences) Study Group. JAMA Netw Open. 2021 Mar 1