COVID-19 et symptômes neurologiques : la piste inflammatoire

Recherche Mis en ligne le 29 octobre 2020
covid-19-coronavirus
Ouvrir / fermer le sommaire

Depuis le début de la pandémie de COVID-19 en décembre 2019, de nombreux cas de patients avec symptômes neurologiques imputés au virus SARS-CoV-2 ont été rapportés.

Certains patients admis en réanimation pour des détresses respiratoires, ont par exemple développé des signes d’atteinte cérébrale tels que des troubles de la conscience ou des mouvements anormaux au décours de l’atteinte respiratoire. Ces symptômes évoquant une atteinte cérébrale, suggère une inflammation cérébrale post infectieuse appelée encéphalite.

L’équipe de Médecine Intensive Réanimation du département de Neurologie de la Pité-Salpétrière, associée à l’Institut du cerveau dans le cadre de l’Institut Hospitalo Universitaire et partenaire du projet « Covid-Neurosciences » coordonnée par l’institut du Cerveau, vient de publier les résultats d’une étude de cas portant sur la prise en charge thérapeutique de ces patients dans la prestigieuse revue scientifique BRAIN.

Cette publication relate les cas de 5 patients COVID-19 positifs âgés de 37 à 77 ans, admis en réanimation et présentant les symptômes d’une encéphalite aigue.

La prise en charge thérapeutique de ces patients c’est inspirée de celle généralement proposée aux patients souffrant d’encéphalites post virale (non associées à l’infection virale par le COVID-19) soit :

  • Des échanges plasmatiques qui consistent à remplacer une grande quantité de la partie liquide du sang, le plasma, par un soluté à base d’albumine afin de débarrasser l’organisme notamment des molécules pro-inflammatoires
  • Des corticoïdes à très forte doses, molécules anti-inflammatoires.

Les résultats de cette étude suggèrent que l’encéphalite associée à la COVID-19 peut répondre à des traitements immunomodulateurs (3 patients sur 5, répondeurs à la thérapie) comme d’autres pathologies inflammatoires cérébrales.

Cette observation renforce l’hypothèse d’un dysfonctionnement du système immunitaire (système de défense de l’organisme, contre les agents pathogènes extérieurs) à l’origine de certains symptômes neurologiques sévères observés chez certains patients.

Reference :

Albert Cao*, Benjamin Rohaut*, Loic Le Guennec, Samir Saheb, Clémence Marois, Victor Altmayer, Vincent Carpentier, et al. Severe COVID-19-related encephalitis can respond to immunotherapy. Brain 2020. doi :10.1093/brain/awaa337

(* co-premiers auteurs)

Equipes scientifiques

Equipe "PICNIC- Neuropsychologie et neuroimagerie fonctionnelle"
Chef d'équipe
Paolo BARTOLOMEO MD, PhD, DR2, INSERM
Laurent COHEN MD, PhD, PU-PH, Sorbonne Université, AP-HP
Lionel NACCACHE MD, PhD, PU-PH, Sorbonne Université, AP-HP
Cognition: Pensée créeative, raisonnement, sémantique et syntaxe Domaine principal: Cognition Domaine secondaire : Neurosciences cliniques & translationnelles La conscience, l’attention, la perception visuelle, le langage sont des fonctions cognitives complexes qui mettent en jeu différentes aires cérébrales et différents réseaux neuronaux. L’équipe dirigée par Laurent COHEN, Lionel NACCACHE et Paolo BARTOLOMEO, qui sont tous les trois neurologues, se consacre à l’étude des fonctions cognitives développées de façon exclusive ou prédominante chez l’être humain. L’étude des patients occupe une place centrale dans sa méthode d’approche. Avec les sujets sains comme avec les patients, l’équipe fait appel à des techniques comportementales et d’imagerie cérébrale multimodale de pointe : IRM anatomique et fonctionnelle, EEG, MEG, enregistrements intra-cérébraux.
Lire la suite