Un(e) Ingénieur(e) d’étude en technique biologique

Poste à pourvoir : Septembre 2024
Type de contrat : Contrat à durée déterminée
Domaine d'activité : Equipes scientifiques
Type d'annonce : INSERM

L’Inserm est le seul organisme public français entièrement dédié à la recherche biologique, médicale et en santé des populations. Il dispose de laboratoires de recherche sur l’ensemble du territoire, regroupés en 12 Délégations Régionales. Notre institut réunit 15 000 chercheurs, ingénieurs, techniciens et personnels administratifs, avec un objectif commun : améliorer la santé de tous par le progrès des connaissances sur le vivant et sur les maladies, l’innovation dans les traitements et la recherche en santé publique.

 

Structure d’accueil sera :

L’Institut du Cerveau est une Fondation privée reconnue d’utilité publique dont l’objet est la recherche fondamentale et clinique sur le système nerveux. Sur un même lieu, 800 chercheurs, ingénieurs et médecins couvrent l’ensemble des disciplines de la neurologie, dans le but d’accélérer les découvertes sur le fonctionnement du cerveau et les développements de traitements sur les maladies comme : Alzheimer, Parkinson, Sclérose en plaques, épilepsie, dépression, paraplégies, tétraplégies, etc.

 

 

DESCRIPTION DU POSTE

 

Mission principale

Ingénieure d’étude au Centre National de Référence des Agents Transmissibles Non conventionnels (CNR-ATNC). Le laboratoire d’accueil s’intéresse au repliement anormal des protéines qui intervient dans différentes maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, les maladies à prions. Dans ce cadre, en relation avec la Cellule nationale de référence des encéphalopathies spongiformes subaiguës, il prend en charge le diagnostic prion dans le LCR de patients présentant une suspicion de MCJ, par la méthode RT-QuIC. Cette dernière exploite la capacité des assemblages pathologiques de protéine anormale à agréger la protéine recombinante, ainsi que l’affinité des structures amyloïdes néoformées pour un marqueur fluorescent permettant de suivre en temps réel la cinétique d’agrégation. Notre laboratoire, coordonnateur du Centre National de Référence des Prions est le seul en France à mettre en œuvre cette technique (qui a été validée avec plus de 1500 échantillons) sur le LCR de patients suspects. Elle est réalisée en laboratoire confiné de niveau 3 dédié prions par un personnel INSERM expérimenté.

 

Activités principales

1) Production de protéine recombinante comme substrat pour les tests d’amplification in vitro :

– Clonage des plasmides dans des bactéries compétentes (E.Coli),

– technique de FPLC

– Analyse par WB

– Lyophilisation des protéines

– Validation de lot par RT-QuIC

2) Utilisation de protéine recombinante pour effectuer les tests d’amplification in vitro :

– Utilisation de la méthode RT-QuIC

– Analyse et transmission des résultats au coordonnateur du CNR-ATNC

– Participation au développement des outils diagnostiques

– Préparation et entretien du matériel utilisé

– Gestion quotidienne des L2 & L3

 

Spécificité(s) et environnement du poste

Travail en milieu confiné de niveau 3. Manipulation d’échantillons humains à risque prion avéré (Maladie de Creutzfeldt-Jakob). L’agent bénéficiera d’une formation spécialisée par un personnel qualifié et sera accompagné (monitorat) jusqu’à l’acquisition de chacune des techniques qu’il devra mettre en œuvre.

 

Connaissances

  • Techniques de base en biologie moléculaire
  • Avoir des notions de base en biochimie des protéines
  • Une connaissance des protéinopathies du système nerveux central serait un avantage

 

Savoir-faire

  • Techniques de base en biologie moléculaire et en biochimie des protéines.
  • Une expérience de l’utilisation de l’HPLC ou FPLC serait un avantage

 

Aptitudes

  • Précision, rigueur scientifique, respects des procédures de sécurité et de confinement
  • Capacité d’analyse et de mise en forme de données complexes
  • Travail en équipe

 

Expérience(s) souhaité(s)

  • Une expérience en production ou analyse des protéines est souhaitée

 

Niveau de diplôme et formation(s)

  • Diplômé d’un niveau Master, justifiant d’une expérience en biochimie ou/et biologie moléculaire

 

Début et durée : A partir de septembre 2024 ; CDD 12 mois